Le CWD-VetLab, est une association entre deux membres du Pôle Hippolia, une unité de recherche académique, le laboratoire de Biomécanique et Pathologie Locomotrice du Cheval (EnvA-CIRALE) et CWD.

POURQUOI ?

Les pathologies locomotrices sont la cause principale de limite voire d’arrêt de la carrière sportive des chevaux de sport. Elles dépendent de la discipline sportive et des modalités d’entraînement et d’utilisation des chevaux, qui sont pour certains de véritables athlètes de haut niveau. La connaissance du fonctionnement de l’appareil locomoteur et des circonstances dans lesquelles les lésions sont susceptibles d’apparaître est donc un enjeu majeur pour améliorer la prévention, le diagnostic et le traitement de ces affections. Pour cela, le CWD-VetLab a pour objectif d’offrir des outils permettant de quantifier objectivement les effets de facteurs extrinsèques afin d’améliorer la performance dans le respect de l’intégrité physique.

COMMENT ?

CWD-VetLab met en jeu un véritable triptyque de compétences autour de chercheurs en biomécanique, de vétérinaires cliniciens spécialistes de la pathologie locomotrice et de concepteurs produits capables de transformer les connaissances en nouveaux produits innovants, qui respecteront le principe partagé par tous les acteurs de ce Labcom : allier performance et bien-être du cheval.

Cette collaboration est basée sur le thème de l’équitation connectée, par la conception de nouveaux outils de mesure permettant :

– De développer de nouveaux produits de sellerie et de harnachement, mieux adaptés et en rupture technologique avec les produits traditionnels actuellement sur le marché
– D’utiliser ces nouveaux produits, intégrant des outils de mesure innovants et connectés, pour d’une part aider les cavaliers (et leur vétérinaire) à mieux gérer l’entraînement de leur cheval, et d’autre part faire avancer les connaissances scientifiques grâce à un recueil de données à large échelle, jamais envisagé jusqu’alors.

AVEC QUI ?

– Laurent Duray, à la tête de CWD
– Pauline Martin, Docteur en Biomécanique, responsable du service R&D de CWD et co-directeur du CWD-VetLab
– Henry Chateau, professeur en anatomie du cheval, chef du département des sciences biologiques et pharmaceutiques à l’EnvA et co-directeur du CWD-VetLab
– Fabrice Audigie, professeur en imagerie et pathologie locomotrice équines (EnvA-CIRALE) et directeur du Cirale
– Jean-Marie Denoix, professeur en imagerie et pathologie locomotrice équines (EnvA-CIRALE), et directeur adjoint du CIRALE
– Sandrine Jacquet Guibon, clinicienne et ingénieure de recherche en pathologie locomotrice (EnvA-CIRALE) et responsable du secteur de recherche du CIRALE
– Laurence Cheze, professeur en biomécanique, laboratoire de biomécanique et mécanique des chocs, université Claude Bernard Lyon 1
– Kevin Staut, cavalier professionnel

CWD-VetLab2

Fences Web est une plateforme internet de ventes aux enchères de chevaux, ouverte aux professionnels et aux particuliers, basée sur un savoir faire trentenaire de l’organisation de ventes aux enchères de chevaux de sport.

Labellisée par le Pôle Hippolia en avril dernier, le lancement officiel a été effectué le 14 juillet à l’occasion du Longines Global Champions Tour de Chantilly.

Pour l’occasion l’Agence Fences  a composé un catalogue très attirant de 20 lots d’élevage pour plateforme FencesWeb

Fences représente aujourd’hui plus de 7000 chevaux vendus, dans plus de 40 pays sur les 5 continents et plus de 400 chevaux classés à l’international en 2016 – 2017.
Le catalogue est à découvrir dès à présent sur www.fencesweb.com.
Les enchères débuteront le mardi 15 août à 20 heures, pour se terminer le mercredi 16 à partir de 19 heures.

FencesWeb

Terre de cheval par excellence, la Normandie est la première région équine française. La filière cheval normande est reconnue dans le monde entier. Terre d’élevage qui voit naître chaque année un cheval français sur deux, terre de champions qui s’illustrent dans les sports équestres et les courses, la Normandie est également une terre de recherche, d’innovation et d’accueil des entreprises industrielles et des startups.

Le Pôle Hippolia, unique pôle de compétitivité dédié à la filière équine française, réunit un réseau de près de 200 membres. Organisme national avec un cœur battant en Normandie, il soutient la recherche et l’innovation au quotidien.

Du 4 au 6 août à l’occasion du Longines Deauville Classic, le Pôle Hippolia présentera une exposition photo inédite : « Visages normands, porteurs d’innovation ».

A travers une série de photos réalisées par le photographe normand Olivier Houdart (Agence Dollar), les visiteurs pourront admirer le savoir-faire et la précision des entreprises et des organismes de recherche normands. Retrouvez les coulisses de ceux qui œuvrent chaque jour à la compétitivité de notre filière et au bien-être des hommes et des chevaux.

Square_Expo_PoleHippolia_Deauville2

Issu d’un projet labellisé par le Pôle Hippolia, Nowkey est un outil dédié aux cavaliers pour l’analyse vidéo de leurs séances.

La startup souhaite mettre à disposition de nouveaux outils pédagogiques basés sur le traitement de l’image au service de la communauté équitante.

Filmés lors de séances d’entraînements, les cavaliers comprennent mieux leur position, ainsi que l’effet de leurs aides et la locomotion du cheval. Pour leur part, les moniteurs ont la possibilité de mettre en image leur analyse.

La plateforme vient de sortir sous son format BETA et permet aux utilisateurs de la tester avant le lancement officiel.

Pour plus d’informations : www.nowkey.fr

19511249_412069089189346_5168117577414039967_n

Valkery est issue d’un projet labellisé par le Pôle Hippolia en 2016, créé par l’entreprise Mardöll.

Le concept est de proposer une solution simple et complète pour donner la possibilité à chacun d’offrir un cadeau unique et de partager un moment conviviale autour d’une même passion.

Sous forme de carte cadeau, Valkery permet de trouver en quelques clics un catalogue national d’activités équestres riche. La carte cadeau se chargera librement suivant les envies de chacun, de 30 à 450€ et s’utilise comme une carte cadeau classique.

Les expériences Valkery Practice seront disponibles dès septembre à la commercialisation. Celles-ci se déclineront en 3 types d’activités :

  • Valkery Practice
  • Valkery Family
  • Valkery Lifestyle

 

Vous êtes en mesure de proposer une expérience en lien avec la filière équine ?

Valkery vous permet d’intégrer le plus large catalogue d’activités équestres.

Retrouvez toutes les informations sur : http://valkery.webnode.fr/proposer-une-experience/

Retrouvez l’offre complète ICI

 

Valkery
 

L’EnvA (Ecole nationale vétérinaire d’Alfort),établissement d’enseignement supérieur et de recherche, vient d’être inscrite dans le premier classement spécifique aux Sciences Vétérinaires de Shanghaï.

Cette organisation indépendante a publié son classement annuel des meilleures universités et des meilleurs centres de recherche. Ainsi, l’Enva est classé 49ème établissement derrière l’Université de Ghent (BEL), l’Université d’Utrecht (NL) et The Royal Veterinary College (UK) qui se partagent le podium.

L’EnvA est le seul établissement français dans le top 50 de cette catégorie.

Selon Fabrice Audigier, Directeur du Cirale : « Après le renouvellement de l’accréditation européenne de l’EnvA, une seconde excellente nouvelle qui montre le dynamisme actuel de notre école ».

Professeur Christophe Degueurce, Directeur de l’EnvA souhaite remercier « les personnels, étudiants, chercheurs et enseignants-chercheurs dont les travaux ont permis cette reconnaissance, ainsi que nos partenaires stratégiques qui nous aident à porter la politique scientifique de l’EnvA ».

Alfort-Shanghai05

Plateforme internet française collaborative, Equipeer, membre du Pôle Hippolia a pour objectif la mise en relation de particuliers ou de professionnels pour la location de matériels liés à l’équitation, les services ainsi que la location de chevaux de sport et de loisir.

La location se pratiquant déjà sur certains types de matériels, la startup l’a étendue à toutes les disciplines et à toute la filière équine et regroupée sur un seul site. Ainsi 25 catégories différentes sont proposées aux utilisateurs ainsi qu’une centaine de sous-catégories dont une catégorie pour la location de matériel de pratique Handi-cheval.

Les outils mis à disposition pour les utilisateurs de la plateforme sont :

  • Dispositif d’aide de l’estimation du prix de location et de caution
  • Mise à disposition de contrats types rédigés par des avocats (un pour le matériel, un pour les équidés)
  • Système de paiement sécurisé en ligne

Le dépôt d’annonces est gratuit aussi bien pour les professionnels que pour les particuliers.

Découvrez les premières retombées presses

 

annonce 3

Labellisé par le Pôle Hippolia en mars 2017, ce projet d’application à vu le jour grâce a Laure Goubet, éleveuse et cavalière amateur, qui a pour ambition de simplifier la vie et optimiser le bien-être des chevaux.

L’application a pour rôle d’assister le propriétaire dans la gestion et le suivi de son cheval en termes d’activité et de soins prodigués. Cette approche globale inclue l’ensemble des prestataires et vise une prise en charge plus efficiente, favorable à la bonne santé et au bien-être des équidés.

Smart Jack propose une solution complète qui souhaite apporter une réelle valeur ajoutée à l’ensemble des acteurs du secteur. Pour répondre aux envies de tous, de nouvelles fonctionnalités sont déjà en développement.

 

logo_jack_ok_bleu

Ensemble, la start-up spécialiste de la formation en santé équine, et l’assureur équestre accompagnent les propriétaires grâce à des actions de prévention et en les sensibilisant aux maladies des chevaux et aux urgences médicales.

Membre du Pôle Hippolia, Classequine est une jeune start-up qui bouscule les codes de la santé équine grâce à des formations pour les propriétaires de chevaux.
Partout en France, des vétérinaires forment les propriétaires de chevaux à adopter les bons gestes pour prévenir une maladie, réagir en cas d’urgence ou prodiguer les soins de base comme le changement d’un pansement.

L’ambition commune de Classequine et Cavalassur est de promouvoir des valeurs fortes chez les propriétaires de chevaux et de changer les habitudes. En gardant à l’esprit la volonté de préserver la bonne santé du cheval.

 

Télécharger le communiqué de presse

 

Classequine

Mercredi 7 juin se tenait la finale du Concours Innovation Hippolia by CA Normandie accueillie par l’Hippodrome de Deauville Clairefontaine en ce premier jour de lancement des courses.

Les candidats finalistes composés d’Arion Concierge, Clara Fresnel et Hippoconnect ont eu l’occasion de présenter leur projet puis d’échanger avec le jury composé de Céline Couroux, référente INPI, Guillaume Loudenot représentant le Crédit Agricole et Fiona Gorin, Pôle Hippolia.

Parmi les 3 finalistes, David Maury, fondateur de la plateforme Hippoconnect, est devenu Lauréat du Concours Innovation Hippolia by CA Normandie.

Le prix a été remis par Madame la Sénatrice Loisier, en compagnie de Laurence Meunier, Présidente du Pôle Hippolia et Jérôme Guillard, Directeur Général Adjoint du Crédit Agricole Normandie.

Qu’est ce qu’Hippoconnect ? 

Hippoconnect est une plateforme de automatisée de mise en relation entre professionnels et particuliers du monde équestre.

Focus sur le Concours Innovation Hippolia by CA Normandie

Né d’un partenariat avec le Crédit Agricole Normandie et s’intégrant dans l’écosystème Horse’N Tech, le Concours Innovation Hippolia by CA Normandie est destiné aux jeunes de 18 à 30 ans sur l’ensemble du territoire français. Celui-ci vise à détecter et accompagner le développement d’idées novatrice en France, et à favoriser l’implantation de nouvelles entreprises en Normandie.

DSC_0306

Communiqué de presse
Le 08/06/2017

Hervé Morin, Président de la Région Normandie, a présenté aujourd’hui au Haras de Beaufour (14), la nouvelle politique régionale en faveur de la filière équine, en présence d’Anne-Catherine Loisier, Sénatrice de la Côte d’Or, Présidente du groupe cheval au Sénat, Clotilde Eudier, Vice-présidente de la Région Normandie chargée de l’agriculture, de la pêche et de la forêt, de Malika Cherrière, Conseillère régionale déléguée à la politique équine et Présidente du syndicat mixte Hippolia et de Laurence Meunier, Présidente du Conseil des Chevaux de Normandie et Présidente du pôle de compétitivité Hippolia.

 

Devant les professionnels de la filière équine, Hervé Morin a annoncé l’ambition régionale : affirmer au niveau mondial la place de la Normandie comme terre d’excellence du cheval, pour conquérir de nouveaux marchés à l’international et renforcer l’attractivité de la Normandie.

 

La Région Normandie mobilise 6,6 millions d’euros (hors investissements réalisés pour le Haras du Pin) pour mettre en place une nouvelle politique, et soutenir la filière équine pour l’aider à faire face aux enjeux de demain. Elle a missionné le Conseil des Chevaux de Normandie pour organiser une large concertation des acteurs de la filière.

 

« La filière du cheval est un des éléments majeurs de l’attractivité normande. Je souhaite que le cheval en Normandie devienne incontournable en France et en Europe par la qualité des formations que peut offrir la filière et par l’importance des événements qu’elle porte. Je ne veux plus que les structures équines restent dans le flou : c’est pourquoi nous sommes inscrits dans des contractualisations triennales » déclare Hervé Morin.

 

Miser sur la formation et le renouvellement des générations

 

La Région souhaite développer des formations d’excellence et attirer des talents, notamment en coordonnant, en lien avec l’Etat, l’évolution de la carte des formations en fonction de ces besoins identifiés et apporter aux professionnels l’accompagnement financier nécessaire.  Il s’agit également de faire de l’Académie Internationale du Cheval une des portes d’entrée de la clientèle internationale. Ce projet porté par la société mère du cheval de Trot permettra de développer au Haras national du Pin un lieu dédié à l’accueil et à la formation d’adultes étrangers souhaitant développer un projet « équin ». L’objectif est de recruter chaque année 100 apprentis au sein de la filière équine, et de financer 40 à 50 places en formation continue.

Enfin, pour assurer le renouvellement et la performance des exploitations équines, la Région propose d’ouvrir à la filière équine des dispositifs de soutien à l’installation en agriculture (contrat de parrainage, fonds de garantie des fermages, dispositif impulsion-installation), et de développer la pratique sportive de l’équitation chez les normands, surtout chez les jeunes.

La Région s’est fixée comme objectif d’aider 20 projets d’installation d’exploitations agricoles équines par an (éleveurs, centres équestres, entraîneurs, écuries de concours…), et de lancer chaque année 2 pépinières jeunes entreprises fonctionnelles.

 

Accroître la compétitivité des entreprises

 

L’un des objectifs est de faire de la Normandie le fer de lance des écuries connectées. Ainsi, la Région va ouvrir chaque année le dispositif « conseil agricole économique et stratégique » à 60 exploitations équines, pour sensibiliser les professionnels à l’intégration d’outils numériques dans leur système d’exploitation.

Pour les projets où l’aide régionale représente un effet levier, elle va soutenir les investissements des professionnels, y compris les investissements immatériels liés au déploiement des nouvelles technologies et du numérique.

Les exploitations équines en voie d’engagement dans une démarche qualité éco-responsable seront financièrement accompagnées : l’objectif est l’adhésion de 15 nouvelles entreprises au label EquuRES.

 

Par ailleurs, pour positionner la filière équine française comme le leader mondial en innovation et la Normandie comme terre d’accueil des entreprises de cette filière, la Région propose, via l’ADN et le Pôle Hippolia, d’apporter un accompagnement individuel spécifique aux entreprises normandes et promouvoir l’attractivité du territoire et la prospection internationale.

 

Faire de la Normandie une référence mondiale pour l’enseignement supérieur et la recherche d’excellence au bénéfice de la filière équine

 

Dans le but de développer l’enseignement supérieur et un véritable « campus équin », la Région Normandie va ouvrir 2 nouvelles formations supérieures dans le domaine du cheval en Normandie dans les 3 ans à venir, et financer 3 projets annuels de recherche. Ainsi, il s’agit de :

  • conforter la présence de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort en Normandie en Normandie par le développement de Kinesia (unité dédiée à la recherche en physiothérapie) en partenariat avec le Département du Calvados, et par la relocalisation de la formation clinique équine,
  • développer de nouveaux projets avec ses partenaires historiques : Anses et LABEO,
  • identifier en Normandie un Mastère en management de la filière équine,
  • conforter la Licence pro existante en étudiant l’opportunité de développer des options (management, élevage, performance du cheval athlète),
  • inciter Normandie Université à développer des modules « cheval » dans d’autres champs disciplinaires (droit, socio-économie, sport…).

La Région participera à l’organisation tous les deux ans un colloque scientifique d’envergure internationale sera organisé en Normandie.

Pour faire du Centre Européen du Cheval un cluster mondialement reconnu dans les domaines de la santé et de la performance, la Région propose, conjointement avec le Département du Calvados, de renforcer la présence de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort en accélérant les projets en cours.

 

Valoriser et commercialiser les chevaux élevés en Normandie

 

Pour faire de la Normandie le plus grand marché du cheval athlète, la Région va développer sa notoriété en tant que terre d’élevage de champions, et rendre plus visible l’ensemble des actions de vente existantes (dans les secteurs du sport et des courses, en particulier avec les ventes Arqana) en les inscrivant au cœur de la stratégie de communication et d’influence de la Normandie.

Ainsi, 5 opérations commerciales seront organisées chaque année en Normandie dans le domaine du sport aboutissant à des ventes à l’export.

Les races du Percheron, du Cob Normand, de l’Âne Normand et de l’Âne du Cotentin, emblématiques de la Normandie, sont bientôt en voie d’extinction. La Région a pour projet d’intégrer ces races équines dans le cadre du projet de conservatoire régional des races normande. Il s’agit de développer des synergies entre le projet de conservatoire régional des races normandes et le centre de valorisation du Percheron, basé au Haras national du Pin, qui a vocation à s’ouvrir à la race du Cob Normand.

La Région a pour objectif d’accompagner chaque année 50 éleveurs au titre du dispositif « Primes Races menacées », et de valoriser annuellement 10 chevaux de trait dans le cadre du centre de valorisation au Haras national du Pin.

 

Développer l’attractivité du territoire, en particulier à l’international

La Région va mettre la marque « Normandie », portée par l’Agence d’Attractivité de la Normandie, au service de la filière équine normande. A ce titre, elle va accompagner chaque année 10 manifestations d’envergure internationale. En partenariat avec la Région Normandie, Deauville accueillera un CSI5* (Concours de Saut International) dès 2018.

 

Promouvoir le tourisme autour du cheval

L’ambition de la Normandie consiste à construire une offre ambitieuse, pour le grand public, en liant le cheval aux autres richesses normandes (cultures, patrimoines, gastronomie…). L’objectif est de faire de la Normandie LA destination cheval française par excellence.  La Région va donc soutenir 5 projets touristiques « autour du cheval » développés chaque année.

 

La filière équine normande en chiffres :

  • 18 000 emplois,
  • 6 500 entreprises,
  • 1,334 milliard d’euros de chiffre d’affaire annuel,
  • 4 500 élevages,
  • 44 853 licenciés Fédération Française d’Équitation,
  • 37 centres de formation aux métiers du cheval,
  • 3 sites phares (Deauville, Haras national du Pin, Pôle hippique de Saint-Lô),
  • 42 hippodromes et 254 réunions de courses par an.
  • 1 aéroport capable de faire transiter des chevaux,
  • 1 pôle de compétitivité « Hippolia »
IMG_2171

 

Retrouvez le dossier complet ICI

Le mercredi 7 et le jeudi 8 juin, la Sénatrice Anne-Catherine LOISIER, Présidente de groupe cheval au Sénat, était en Normandie, à la rencontre des professionnels de la filière équine.

A cette occasion, le Pôle Hippolia et le Conseil des chevaux de normandie ont organisé une visite d’installations normandes.
Ainsi, Madame la Sénatrice, a pu découvrir le concept d’écuries actives aux Ecuries de Lisors, l’Hippodrome De Deauville Clairefontaine, le Haras de Bouttemont, le Domaine de Belleval, le Haras du Quesnay, le Pôle international du Cheval de Deauville, Normandie Drainage et le Cirale.

Elle a également participé à la remise des prix du Concours Innovation Hippolia by CA Normandie organisée à l’Hippodrome de Deauville Clairefontaine. Cet événement était suivit d’un diner avec des startups et porteurs de projets de la filière équine normande telles que Seaver, Proximal, Edouard Barbazange, Leila Menhane et Alexia Lemahieu.

IMG_5593
 

Les pôles de compétitivité Hippolia et TES ont co-organisé un atelier émergence sur le thème «E-santé»

Ces ateliers sont une occasion unique d’associer la filière équine à un secteur d’activité distinct afin de dégager d’éventuels transferts de technologie, associations de savoir-faire ou simplement des échanges d’expertises.

Ainsi le 1er juin dernier, ce sont plus de 30 membres des deux pôles qui se sont retrouvés et près de 70 RDV BtoB qui ont été organisés.

 

Atelier Emergence - E-santé12042017

Hippoconnect, membre du Pôle Hippolia lance une nouvelle plateforme automatisée de mise en relation entre les acteurs du monde équestre. Cette plateforme a pour objectif de permettre à chacun d’envoyer une recherche à un large réseau de professionnels du secteur. Les professionnels peuvent ainsi, en toute simplicité, proposer leur produit ou service pour répondre au mieux aux demandes.

Il est désormais possible de transmettre sa recherche à tous les professionnels d’un secteur en une seule démarche. Les professionnels se voient transmettre des recherches clients automatiquement et peuvent en toute simplicité proposer leur produit ou service.

Visuel Hippoconnect

Membre du Pôle Hippolia, Horse Stop est un concepteur français, fabricant d’équipements équestres pour l’aménagement des parcs et paddocks, des aires d’évolution équestres et des écuries.

Depuis 2015 Horse Stop développe le concept d’Écurie Active en France. Horse Stop fournit les équipements et s’appuie sur son service d’ingénierie, Equin +, pour l’agencement des Ecuries Actives.

Afin de permettre au plus grand nombre de (re)découvrir les bienfaits de ce concept, l’entreprise Horse Stop a souhaité partager son expérience au travers d’un livre blanc complet de 64 pages.

Télécharger le communiqué de presse

Le livre blanc est disponible pour tous gratuitement à cette adresse ICI

Une synthèse est disponible ICI

 

Ecurie_Active_Livre_Blanc_Membre_Hippolia

Le Tremplin était un objectif de longue date, selon Clémence Petit, fondatrice d’Equimov, membre du Pôle Hippolia et issue d’un projet labellisé.

Cette startup, est le « AirBnB du cheval« , une plateforme web permettant la location et la réservation en ligne de boxes, prés et paddocks grâce au référencement de l’ensemble des annonces de pensions. Elle compte aujourd’hui 5.000 utilisateurs actifs et 700 structures hôtes réparties en France. Equimov vient d’ouvrir son service à la Belgique et à la Suisse.

C’est donc lundi dernier que nous avons eu l’opportunité de connaitre la nomination d’Equimov au sein de la 3ème promotion du Tremplin.

Elle rejoindra Arioneo et Horseee, tous deux membres du Pôle Hippolia et issus de projets labellisés, au sein de l’incubateur.

 

Equimov_Bordeaux_Visuel1

 

 

Cavaletic, membre du Pôle Hippolia, est une marque de vêtements techniques d’équitation éco-responsables. Elle propose des collections principalement axées sur la compétition avec des chemises et polos de concours en matière biologique ou naturelle.
Cavaletic étant la 1ère marque équestre à s’engager dans une mode durable, elle a décidé de se mobiliser en faveur du recyclage du textile à l’occasion de la semaine du développement durable du 30 mai au 5 juin !

Au-delà de la semaine du développement durable, Cavaletic s’engage toujours pour l’environnement dans la fabrication de ses collections en choisissant des matières biologiques ou naturelles, et en travaillant avec des usines certifiées GOTS (label écologique et socialement responsable pour les produits textiles) et Oeko-tex (label garantissant l’absence de produits toxiques dans les textiles). Le choix des pays fournisseurs est également pris en compte, privilégiant des pays Européens ou méditerranéens pour limiter l’impact carbone de ses produits. Cette démarche éco-responsable est l’ADN de Cavaletic.

Retrouvez le communiqué de presse

Cavaletic

A l’occasion du Jumping International de La Baule le weekend dernier, CWD a lancé la première selle connectée au monde lors de sa conférence de presse.

Nicolas Deseuzes à d’ailleurs eu l’occasion de tester la IJump sur le Derby de La Baule. Il a ainsi pu bénéficier de la performance de l’innovation pour analyser son parcours grâce à des données telles que la vitesse de galop, la qualité de l’abord, la symétrie de saut et la qualité de reprise après l’obstacle.

La IJump est issue d’un projet labellisé et accompagné par le Pôle Hippolia depuis 2015.

Après 4 années de développement les 100 premières selles sont dès à présent disponibles à la location pour vous accompagner dans l’entrainement de votre cheval.

IMG_5232

 

 

Horse Up, membre du Pôle Hippolia, autrefois Bernard Nutrition Equine spécialisée dans la nutrition équine lance Xtrem Build Up.

Cet aliment est composé de muesli complémentaire de fourrages pour chevaux de sport et d’élevage.
Il est formulé pour accompagner la mise en condition et la prise de masse musculaire du cheval et du poulain de sport et courses et s’utilise en aliment complémentaire de fourrages ou en top feeding, en substitution d’une partie de la ration concentrée.

Il est à retrouver dans le programme de préparation aux ventes et aux modèles et allures.

 

Télécharger la plaquette Horseup

lécharger le programme Horse Up

Le titre de Manager expert de la filière équine MS® MESB est enregistré au RNCP par arrêté du 7 avril 2017, texte n°35 paru au JORF n°0094 du 21 avril 2017.

Diplôme de niveau I accessible par la VAE.

L’inscription au RNCP ouvre droit aux financements du CPF, pour cette occasion, le Mastère Spécialisé MESB, Sciences et management de la filière équine, offre une nouvelle session de recrutement. Les dossiers doivent être déposés pour mi-juin au plus tard !

 

Un titre certifié RNCP, c’est quoi ?

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles, appelé plus couramment RNCP, sert à tenir à la disposition de tous une information constamment à jour sur les diplômes et les titres à finalité professionnelle.

Chaque niveau d’étude est associé à un niveau de compétence et de responsabilité. Le niveau 1 est le plus haut niveau de certification.

Quelle(s) garantie(s) avec un titre inscrit au RNCP ?

Le titre RNCP permet de savoir si une formation est reconnue par l’État, et si elle est adaptée au marché de l’emploi. Ainsi, Il contribue à faciliter l’accès à l’emploi, la gestion des ressources humaines et la mobilité professionnelle.

Plus d’informations : www.mesb.fr

 

Télécharger le communiqué de presse 

 

MS_MESB_inscriptions_ouvertes